http://www.dervy-medicis.fr/
Mort, régression et renaissance selon la psychologie jungienne
Mort, régression et renaissance selon la psychologie jungienne

Mort, régression et renaissance selon la psychologie jungienne : Image de couverture

Titre :

Mort, régression et renaissance selon la psychologie jungienne

Infos : 14 x 22 cm
Parution : novembre 2014
Editeur : ENTRELACS
ISBN : 978-2-908606-92-8
Prix public : 22,00€
Prix public : 22,00€
remise 5% : 0,00€

En partant de la vision jungienne de l’au-delà, avec quatre autres auteurs qui abordent ces questions, et en chef de file de la réflexion sur ce thème, Marie-Louise von Franz propose quelques considérations de nature à la fois théorique et pratique sur le processus du vieillissement, le grand âge et la préparation à la mort.

Barbara Hannah, sa collègue et amie, se penche ensuite sur les cas d’un homme qui, ayant perdu sa foi une fois arrivé sur le versant déclinant de sa vie, se voit confronté à l’impérieuse nécessité de se forger une attitude nouvelle par rapport à la vie et à son image de Dieu. Dans l’essai suivant, Alfred Ribi nous offre tout un florilège de songes et visions sur le thème ; et il développe l’idée que le processus de la mort est autant pour chacun de nous que pour toute l’espèce humaine une tâche à accomplir afin de naître à une autre vie.

A la lumière des légendes populaires collectées en Suisse, Gotthilf Isler nous apporte les témoignages de sagesse de gens du peuple, hommes et femmes, au sujet de la mort et de l’éternité telles qu’elles transparaissent à travers d’impressionnants événements synchronistiques.

Reprenant la parole, Barbara Hannah nous initie à la confection du corps de diamant selon l’alchimie chinoise ou, en termes occidentaux, à la distillation du lapis, la pierre philosophale, couronnement de la vie terrestre et entrée dans l’immortalité.

Pour finir, nous suivons, sous l’égide de Hansueli F. Etter, les légendaires vie et mort - par meurtre - de saint Meinrad, l’ermite d’Einsiedeln en Suisse, qui illustrent l’intégration de l’ombre personnelle, la rencontre avec l’image de Dieu et l’acceptation du côté sombre de la divinité en la personne de la Vierge Noire. L’auteur met du même coup en perspective les images archétypiques et leur lent développement à travers les siècles.

Ajouter au panier

Télécharger l'image de couverture en 300dpi

Votre nom :
Votre mail :
Le titre de votre avis :
Le Texte de votre avis :
Enregistrer
Veuillez patienter